vendredi 20 janvier 2017

20*01*Petites histoires de vaisselle


Lors de mes Minsgame, j'avais fait un gros tri dans ma vaisselle : je m'étais séparée des doublons, des pièces que je n'aimais plus, de celles que je n'utilisais pas ou trop rarement... Et cette petite théière au couvercle dépareillé ainsi que ce pot tout cassé avaient tout pour partir en dons, où même à la poubelle.
Mais je les adore ! La théière m'a été offerte à la naissance de mes jumeaux, il y a donc 16 ans, par une amie que malheureusement j'ai totalement perdue de vue. On s'était fait un thé avec les bébés endormis près de nous, j'ai un très très joli souvenir de ce moment précis et de cette amie. La théière m'a suivie ensuite dans mes déménagements, le couvercle a été cassé et je l'ai remplacé par celui-ci... trouvé dans la rue un jour d'encombrants ! Le style est hétéroclite mais l'ensemble continue à me plaire et cette théière est juste parfaite niveau contenance et ne goutte pas quand on verse le thé... chose assez rare et appréciable !
Quand au pot tout cassé, il a été réalisé par l'arrière grand-père de mon fils aîné, qui faisait de très belles poteries. Je l'ai récupéré il y a 24 ans. Depuis il est tombé, plusieurs fois sûrement, le couvercle a été recollé et les éclats sont restés, c'est mon pot à sucre, je ne me vois pas en changer un jour... 
J'avais d'autres théières et pots en meilleur état que j'aurais pu garder à la place... mais non mon choix s'est fait sur ceux-là.
Me débarasser du superflu m'a permis de ne garder que des objets utiles, mais aussi de sélectionner les objets qui ont un réel sens dans ma vie et me rendent heureuse à chaque utilisation. 

lundi 16 janvier 2017

16*01*Plaisirs sucrés

Goûters délicieusement régressifs à venir :
J'ai tenté à l'arrache une recette de gelée de pommes avec mon tas d'épluchures suite à la préparation d'un crumble (avec le froid je pense "gâteaux" du matin au soir)
Les pommes venaient du jardin d'amis, et j'ai passé les épluchures à l'extracteur cette merveille, j'ai obtenu un jus assez épais, j'ai rajouté la moitié du poids en sucre et deux pincées d'agar-agar, je voulais être bien sûre de la consistance finale; puis 25 minutes sur le feu et... un pot de gelée !
En accompagnement quelques brioches végétaliennes avec ma recette fétiche issue du blog de La Fée Stéphanie... (par rapport à sa recette initiale je remplace la fécule par de la farine de lupin pour une belle couleur jaune, et j'utilise de la farine d'épeautre).

mardi 10 janvier 2017

10*01*Le choix des gants de boxe

Vehement

Mes trois garçons, depuis des années, ont appris à vivre avec les habitudes "écolos" de leur mère : s'équiper et se meubler le plus possible en brocante, la consommation parallèle, la chasse aux additifs, la chasse aux pesticides, le Minsgame, la lessive maison, les cotons, sopalins, mouchoirs lavables, le presque tout-fait-maison pour la nourriture, l'hygiène minimaliste avec les shampoings solides, les savons faits maison, les huiles hydratantes, les dons, la récupération, les achats de seconde main,... ils comprennent et sont sensibilisés à beaucoup d'enjeux environnementaux, ils ont déjà très conscience de la sur-consommation et de ses effets négatifs... même si à leur âge rien n'est vraiment appliqué en dehors du cercle familial, mais ils savent tout ça c'est déjà bien !
Depuis quelques mois ils sont témoins et participent à notre réflexion sur le végétar(l)isme, leurs repas sont d'ailleurs totalement végétariens à la maison, ils ont visionné des documentaires comme Earthlings, Avant le déluge, Cowspiracy (prévu cette semaine)... d'ailleurs je suis fière d'eux car à bientôt 16 et 20 ans ils acceptent sans broncher tous mes repas et comprennent notre démarche... mes fils ces trésors !
Bref à Noël, pour un de mes jumeaux passionné de boxe, quoi de mieux que lui offrir ces gants de boxe Vehement. C'est une start-up de Berlin de vente d'articles de sports de combat, et ces gants sont en Battleskin™ - un cuir artificiel durable, fabriqués en Allemagne, la marque est reconnue par la Vegan Society et une partie des bénéfices de vente est reversée à une association de défense des loups (Wolf Conservation Center)... alors c'était son cadeau surprise, toute l'histoire autour de ces gants l'a intéressé (le fondateur de la marque est un designer-boxeur végan) et il les adore ses gants "vegans" comme il les appelle, parait-il qu'ils sont hyper agréables à utiliser ! 

dimanche 8 janvier 2017

8*01*Quelques savons

Ma nouvelle passion : la saponification à froid et tous les lundis, pour bien commencer la semaine, je tente une nouvelle recette !
A Noël j'ai reçu de beaux moules et tampons : voici la première fournée à la lavande !


J'ai offert des savons parfumés à l'huile essentielle de petitgrain... packaging de dernière minute mais dans l'esprit "fait maison" !

Et puis avant les fêtes j'avais tenté une série un peu plus masculine avec un marbrage au charbon, et huiles essentielles eucalyptus-menthe... à suivre ils sont encore en cure.
Quand aux savons au chocolat, dont j'avais parlé ici, et bien le résultat est mitigé : ils sont très doux et agréables sur la peau, sur ce point pas de souci; l'odeur du chocolat est  perceptible mais le problème est qu'ils laissent des traces marron sur tous les supports (qui partent au simple rinçage rassurez-vous !) et ça nous dérange un peu. Je n'en referai pas même si l'idée était appétissante. 



mercredi 4 janvier 2017

4*01*Le choix de la parka


En règle générale je ne suis pas une dingue de vêtements, le shopping addictif de fringues ce n'est pas du tout mon truc... bien avant même de me pencher sur les questions de désencombrement et de minimalisme ! Et plus les années passent et plus ma garde-robe diminue car je ne garde que les vêtements que j'aime et que je porte régulièrement (effet direct du Minsgame : on ne s'encombre plus !)
Depuis mes 15-20 ans j'aime chiner mes vêtements et je fréquente le plus possible les friperies, les dépôts-vente et les vide-greniers. Je n'achète donc que lorsque je trouve le vêtement qui me plaît et à ma taille, ça limite automatiquement la quantité. (Je ne parle pas de tout ce qui est lingerie, chaussettes, maillots de bain, vêtements de nuit que j'achète neuf par contre). Et si j'ai vraiment besoin d'un vêtement que je sais pouvoir garder longtemps alors je peux mettre le prix et l'acheter neuf. 
De plus je suis très fidèle, si un habit me plaît et que la qualité est top je peux le mettre plusieurs années de suite. C'est le cas des manteaux d'hiver. Depuis 8-10 ans je n'ai que deux manteaux, un que je mets pour la demi-saison ou début d'hiver, et une doudoune-parka chaude pour les grands froids.
Le style est assez classique, la qualité est au rendez-vous alors je ne m'en lasse pas depuis toutes ces années !
Mais depuis quelques mois je cogite et me renseigne beaucoup sur le côté éthique des vêtements... et voilà qu'un côté de la fermeture éclair de ma doudoune se déchire, c'est un signe : il est temps de changer de parka ! (hélàs elle est non réparable)
Mon choix a été assez rapide... j'ai eu un GROS coup de coeur pour cette parka Hoodlamb.
Hoodlamb est une marque dont la fabrication des vêtements est la plus équitable possible, qui utilise le chanvre (plante qui ne nécessite pas de pesticides pour pousser), du coton organique et des matières recyclées. C'est aussi la marque qui fabrique une partie des vêtements de l'association Sea Shepherd. N'hésitez pas à faire un tour sur leur site, tout est bien expliqué.
Bien sûr le prix est en conséquence, mais coup de chance cette marque est distribuée en France depuis cet automne et cinq jours avant Noël, la parka que je voulais dans ma taille et ma couleur, était en promotion sur Zalan*o ! C'était donc mon cadeau... offert en partie par mon homme, et je ne regrette pas du tout cet investissement, je sais que je vais la porter au minimum 10 hivers de suite, voire toute ma vie (non je ne suis pas une femme excessive !)... elle est tellement chaude et confortable, entièrement doublée en fausse fourrure, c'est un bonheur !



lundi 2 janvier 2017

2*01*Trinquons !


Trinquons à une nouvelle année faite le plus possible de petits et grands bonheurs pour tous !
Je commence avec ce jus à l'extracteur carotte-betterave-pomme-clémentine !
De 2016, si je ne retiens qu'un évènement marquant et positif, ce sera mon passage au végétarisme qui au quotidien me procure joie et enthousiasme... alors ça me suffit pour continuer en 2017 !

Belle année à vous !

lundi 26 décembre 2016

26*12*La recette végétale du lendemain


Joyeux lendemain de Noël à tous !

Et c'est terminé... trois repas festifs en deux jours... et surtout nos premiers repas de famille et de fêtes en tant que végétariens pour mon mari et moi-même. Pour beaucoup de végétariens-végétaliens, ces moments sont souvent difficiles, avec une overdose de saumon, foie gras, chapon, gibier et autres réjouissances sur les tables et souvent de l'incompréhension de la famille. 
Mais nous avons trop de la chance, on a une famille du tonnerre, toute de bienveillance et d'amour, qui comprend totalement nos nouvelles convictions et à côté des viandes on a pu se régaler avec les nombreux accompagnements tous excellents ! Dans le désordre on a mangé des salades composées, des tartinades diverses, des frites de polentas et patates douces, des mini-feuilletés aux courgettes, des roulés à la tapenade, une purée de châtaignes, une purée de pois et haricots, une salade mangue-carottes, une salade agrumes-échalotes-cranberries (canneberges), des pommes rôties au four...
On a adoré nos trois repas avec eux, on a mangé largement à notre faim et c'est vraiment top de se sentir "légers" en sortant de table. 
Nos raisons de devenir végétariens sont profondes et nombreuses, liées à la santé, à l'environnement, à la souffrance animale, à de grandes problématiques de misère dans le monde mais là, après ces repas de Noël, ce que j'ai ressenti en tout premier était la joie au final très simple de ne pas avoir participé à la mort inutile d'un animal pour me nourrir... Sentiment qui a pris un grand sens en cette période particulière dans ce monde torturé, où on souhaite de la compassion, où on souhaite moins de violence et surtout moins de sang versé, alors que ce sang soit humain ou animal, j'étais heureuse de penser le vivant comme un tout et à mon humble niveau d'apporter ma participation, si petite soit-elle, à un monde meilleur...
Bref on continue et on est ENCORE en joie avec mon homme devant notre bourguignon végétal. Il nous en faut peu pour se sentir bien !
*
Recette classique d'un bourguignon en remplaçant juste le boeuf par du tofu fumé coupé en dés... même mes ados adorent !

mercredi 14 décembre 2016

14*12*Fabrication d'un rouge à lèvres

Hey les filles !
J'ai fait mon rouge à lèvres... et c'est juste le plus parfait que j'ai pu tester depuis mon tout premier vers mes 13 ans... bref il y a 34 ans !
J'ai pris la recette ici sur le blog Beauty Survivalism, elle est simplissime, la couleur est exactement celle que j'adore, et en plus il hydrate mes lèvres sans faire effet gloss. 
Sur la photo j'en ai très peu mis, mais ma copine-voisine qui est passée faire le sien, a testé en mettant une couche plus épaisse, et le rendu est magnifique. 
Mais qu'attendez-vous pour vous lancer ?
Au moins je suis sûre de sa composition, son coût de revient avoisine les 50 centimes, il tient hyper bien, sans dessécher. Je l'ai fait avec de l'oxyde rouge. 

Pour info voici un lien qui explique la toxicité de la plupart des rouges à lèvres :
http://www.consoglobe.com/ces-substances-que-nous-cache-le-rouge-a-levres-cg

lundi 12 décembre 2016

12*12*Recettes testées


Depuis un an et demi que mon mari, un de mes jumeaux et moi-même devons faire attention à nos nombreuses intolérances alimentaires (blé, oeuf, laitage, avoine, soja pour ne citer que les principales), et qu'en plus avec mon mari nous sommes devenus végétariens (je cuisine désormais aussi totalement végétarien pour toute la famille) et bien j'ai 45 ans d'habitudes culinaires à changer !
Il m'a fallu sortir de ma zone de confort, faire extrêmement attention à tout ce qu'on consomme, et surtout réadapter et trouver de nouvelles recettes pour réussir à embarquer mes grands adolescents (mon mari est fan de tout ce que je lui prépare) dans l'aventure ! Mais j'adore et chaque semaine j'en tente de nouvelles, certaines ratées, certaines que j'aime mais pas mes garçons, certaines de totales réussites. En voici deux testées récemment.
Barres énergétiques pour mon homme qui fait du vélo assez intensivement. Le problème avec la plupart des barres du commerce, même en bio, est qu'il y a souvent des flocons d'avoine et noix de cajou (il est intolérant à ces deux ingrédients). J'ai donc dû improviser : 
Cuire un peu de quinoa, mélanger avec du sirop d'érable ou du miel, rajouter des raisins, dattes, abricots secs. Séparer la pâte obtenue en deux. Mélanger avec du chocolat fondu une partie. Étaler dans un plat les deux couches et cuire au pif jusqu'à durcissement. Très très bonnes...

Et le fameux beurre de pommes que je vois passer sur de nombreux blogs. J'ai pris la recette ici, elle est parfaite et le matin sur les tartines... un délice à la place du beurre laitier. A savoir qu'il n'y a aucun rapport entre les deux beurres, si ce n'est le nom !

mercredi 7 décembre 2016

7*12*Quelques savons


Ma nouvelle passion : la saponification à froid et tous les lundis, pour bien commencer la semaine, je tente une nouvelle recette !

Lundi j'ai passé encore une nouvelle étape dans le "fait maison" : je veux parler de la fabrication d'un savon de ménage, qui me servira pour TOUT : tâches difficiles sur le linge, nettoyage sols, inox, crédence, sanitaires, surfaces ménagères... j'ai trouvé la recette ici (super blog avec plein de recettes que je vous recommande d'ailleurs).
J'avais les huiles nécessaires, la cendre gardée de mon dernier feu de cheminée l'hiver dernier, et j'ai simplement  acheté en vrac (Day by Day) pour 60 centimes de terre de sommières (et il m'en reste pour d'autres savons à faire). J'ai donc deux gros cubes qui sont partis en cure... hâte de les tester !
Et puis je termine mon savon aux graines de pavot qu'au final on adore malgré son côté exfoliant un peu prononcé, et on teste une boule de savon à la lavande, d'une douceur absolue ! 

Savon lavande : 60% huile d'olive, 30% huile de coco, 5% huile de ricin, 5% huile de colza à la trace avec HE de lavande et une cuillère à soupe d'argile blanche. Surgraissage à 7%



mardi 6 décembre 2016

6*12*Des branches Un sapin


3ème année que nous partons, mon mari et moi, ramasser quelques branches en forêt.
Ensuite mon homme scie, perce et monte le sapin (on garde la bûche, la tige filetée et les rondins d'une année sur l'autre)... et moi je décore avec un lot de boules de Noël des années 60-70 trouvé l'an passé chez mes amis les biffins... bref je kiffe toujours autant mon sapin !

dimanche 27 novembre 2016

26*11*Minsgame 2016... suite et fin !


En novembre je tente un nouveau défi Minsgame qui consiste à me séparer d'un objet le 1er du mois, de deux objets le 2 du mois,de trois objets le 3 du mois... et ainsi de suite jusqu'au 30 novembre, soit 465 objets à donner, ou vendre, ou jeter si vraiment en trop mauvais état. 
J'aime l'idée de faire ce défi pendant le mois précédent la folie consommatrice des fêtes de fin d'année. Les notions d'une consommation différente et d'une possession plus réfléchie prennent alors tous leurs sens.

Comme dit dans mon post précédent... je galère à finir ce Minsgame de novembre ! Mais c'est surtout un très bon signe : cela veut dire que je n'ai plus rien d'inutile ou qui ne me plaît plus chez moi !
J'en étais au 21 novembre :
Dix livres, une planche à dessin technique, un hachoir, une cuillère, trois étuis à lunettes, cinq bêtises de la chambre de mon aîné.
Le 22 novembre il y a eu :
Six assiettes à dessert, deux produits cosmétiques, deux produits de maquillage, deux vêtements, neuf livres, un pique-aiguilles.
Le 23 j'ai trouvé... quatre vêtements... et depuis RIEN D'AUTRE !
Nous sommes le 26 et j'arrête donc ce Minsgame de fin d'année. 

Le bilan (je rappelle que j'ai déjà fait trois Minsgame à la suite l'an passé) est positif :
Niveau vêtements de mes ados : tout est à jour, plus rien de trop petit ou qui ne plaît plus.
Niveau vêtements de mon mari et moi-même, c'est simple nous ne sommes pas des dingues de fringues, alors le tri se fait régulièrement. Mon mari est assez classique et soigneux avec ses vêtements, généralement de bonne qualité, alors il les garde assez longtemps. En ce qui me concerne j'ai quand même réussi à me séparer encore de quelques habits surtout d'hiver et que je n'avais pas portés l'année dernière. Et je me rends compte que ma garde-robe, bien que je ne fasse aucun défi vestimentaire, est assez restreinte : pour le principal deux manteaux que j'adore (depuis huit ans... oui je suis fidèle !) pour l'hiver, deux jeans de qualité me suffisent et niveau pulls au final je tourne avec une dizaine que j'aime. Pour les vêtements d'été j'avais déjà refait un tri en septembre.
Question chaussures c'est encore plus simple, mes bottes de l'hiver dernier me vont encore. Je les adore, elles sont confortables et de super qualité.
J'ai voulu trier mes bijoux... je les porte.
Je n'ai trouvé aucun objet de déco car j'avais fait un GROS tri l'an passé et tous ceux à la maison me plaisent.
Dans ma cuisine idem le tri avait bien été fait aux derniers Minsgames, et m'avait d'ailleurs permis une meilleure organisation  de mon plan de travail et de mes placards. Mais j'ai quand même trouvé quelques petites bricoles, une planche à découper, un mini hachoir qu'on m'a donné mais qui ne me convient pas, et puis je me sépare de 6 assiettes anciennes (ah les assiettes c'est ma passion..). Non utilisées depuis un an... bref, il me reste un appareil à pierrade dont j'hésite encore à me séparer maintenant que nous mangeons végétariens... et tout le reste de ma vaisselle et ustensiles est utilisé très régulièrement. J'ai vraiment pris l'habitude de cuisiner avec des contenants et ustensiles simples, classiques, pas de moules aux formes diverses ni accessoires en tout genre chez moi... et c'est parfait !
Dans la salle de bain, je ne peux rien enlever de plus, elle est minimaliste comme j'aime pour cinq personnes. TOUT a une fonction et une utilisation quasi quotidienne. (hormis les rasoirs de mes ados qui ne les utilisent encore qu'une fois tous les deux-trois mois... mais on les garde!). Ah si j'ai réussi à réduire encore ma trousse de maquillage : bon j'avoue je ne me maquille pas tous les jours, et je suis très classique et fidèle dans mes couleurs donc un rouge à lèvre, deux fards à paupière, un blush, une poudre, un mascara, un vernis à ongles me sont amplement suffisants ! J'ai pu donc donner le rouge à lèvres et fard qui me plaisaient le moins ainsi que quelques produits cosmétiques qui ne servent pas, vu qu'on est tous passé (ados compris) aux produits simples et naturels (huiles, aloa véra, shampoing et savons faits maison...)
Question livres... grande problématique pour moi qui suis une grande lectrice... Mais j'avais déjà tellement donné de livres l'an passé que je pensais avoir atteint mes dons possibles... mais non ! Franchement la quinzaine de livres essentiellement d'art que je gardais pour... ? Non ouverts depuis 6 ans (date de mon dernier déménagement) pour certains, pourquoi les garder ? Peu d'intérêt à mon avis bien sûr ! (Car je comprends ceux et celles qui ne peuvent s'en séparer : ce fut mon cas pendant 20 ans !). 
Là il me reste mes romans que j'adore et que je relis régulièrement (J'ADORE relire !), mes bouquins sur mes passions que je consulte souvent (faïences, céramiques, objets de brocante...), les romans et pièces de théâtre qui pourront servir à mes ados-lycéens et plus récemment des bouquins sur le végétarisme, véganisme, cause animale... ! 
Maintenant je me dis qu'une bibliothèque doit réellement "vivre", les livres doivent être ouverts, consultés, appréciés et ne pas juste faire "joli" sur les étagères.
Quoi d'autre à trier ?
 Les meubles ? Il y a juste eu le gros pouf du début...tout le changement et l'organisation avait été faits depuis deux ans. 
Mon bureau ? Il reste deux stylos, une paire de ciseaux, une gomme un crayon, une loupe (ben oui c'est l'âge), une règle, une agrafeuse et du scotch... moins ce n'est pas possible et tout est utilisé régulièrement.
Et puis près de la moitié des objets était constitué de "bêtises" gardées depuis un an (les vieux réflexes de garder et poser dans un coin !), genre un tote bag reçu récemment (alors que j'en ai déjà trois qui me suffisent), genre les stylos qui apparaissent et qui font doublons, genre des petites boites qu'on garde en croyant que... bref les p'tites choses futiles, jolies, inutiles qui ont tendance à nous envahir.
Ah si il y a eu aussi un vide en surface dans la chambre de l'aîné de mes fils (pas le droit d'attaquer ses tiroirs et étagères, le Minsgame c'est pas son truc je respecte)... mais quel bordélique ce gamin, tout son père quand il était jeune :) C'étaient essentiellement des "bouts" d'objets qui trainaient = la flemme de les jeter !

Ce Minsgame était quand même très sympa à faire et j'ai tout de même enlevé de chez moi... 267 objets divers et variés !








mardi 22 novembre 2016

22*11*Savons de la semaine


Ma nouvelle passion : la saponification à froid et tous les lundis, pour bien commencer la semaine, je tente une nouvelle recette !

Un peu de retard dans cette catégorie Savons-SAF...
Il y a donc eu un essai la semaine dernière de savon presque 100% coco avec à la trace de l'huile d'oranger et un peu d'oxyde rouge et un essai au pif de marbrage : je le trouve totalement raté mais mes garçons ont dit c'est joli ! Je trouve qu'on dirait des tranches de viande... et moi qui suis depuis quelques mois végétarienne ça me perturbe ! N'empêche qu'ils sentent super bons... à suivre et à tester dans trois semaines.
Et puis en ce moment on utilise celui à l'argile blanche et au pavot, franchement il est top de chez top : crémeux et super doux, ni trop dur ni trop mou, par contre j'avais mis (toujours au pif) deux cuillères à soupe de graines de pavot et donc il est très exfoliant ! Avis un peu mitigé au final de la famille qui le préférerait avec moins de graines... je vais donc le refaire avec moitié moins de pavot.

Savon argile pavot : 25% beurre de karité, 30% beurre de cacao, 20% huile de coco, 15% huile de ricin, 10% huile d'olive. Surgras à 9% et ajout d'argile blanche (au pif mais genre une grosse cuillère à soupe pour mes 5 savons) et beaucoup trop de pavot !


lundi 21 novembre 2016

21*11*Minsgame 2016


En novembre je tente un nouveau défi Minsgame qui consiste à me séparer d'un objet le 1er du mois, de deux objets le 2 du mois,de trois objets le 3 du mois... et ainsi de suite jusqu'au 30 novembre, soit 465 objets à donner, ou vendre, ou jeter si vraiment en trop mauvais état. 
J'aime l'idée de faire ce défi pendant le mois précédent la folie consommatrice des fêtes de fin d'année. Les notions d'une consommation différente et d'une possession plus réfléchie prennent alors tous leurs sens.
*
Et bien j'avoue je galère avec ce Minsgame 2016 !
Il faut dire qu'avec mes trois défis Minsgame faits à la suite l'an passé, mes placards sont bien vides : question déco j'avais déjà supprimé tout les objets qui ne nous convenaient ou nous plaisaient plus, et j'avais quand même fait un tri très poussé des objets cassés, inutiles, qu'on ne remarque plus, qui ne servent pas...
Depuis le début du mois j'ai donc refait un tour en surface de ce qui aurait pu s'accumuler en une année, j'ai aussi trouvé un petit vivier d'objets dans la chambre de mon fils aîné (qui n'avait pas voulu participer l'année dernière)... mais bon je galère !

J'en étais au 17 novembre : Un verre, deux boites de médicaments, quatre vêtements (qui ne plaisent plus aux ados), deux tampons encreurs (utilisés deux fois par an), une paire de lunettes 3d, un chiffon de nettoyage lunettes, six couvercles et morceaux de boites (?) qui traînaient dans la chambre de mon fils (poubelle).
Le 18 novembre : Cinq gros tubes de peinture (sur Donnons.org), une pelote, un vêtement, un cd, une paire de lacet et neuf faire-part de naissance reçus il y a plus de 15 ans !
Le 19 novembre : sept vêtements d'hiver (don à une association de ma ville), cinq échantillons de parfums pour homme, sept jouets : ce sont les derniers qu'on avait gardés de mes ados (il faut que je trouve une association ou collecte pour Noël). A savoir qu'ils ont eux-mêmes décidé de les donner.
Le 20 novembre : six bics rouges (non je n'en fais pas collection !), la fameuse flûte des cours de musique du collège, une montre (mon mari la gardait en souvenir de son adolescence, mais là il n'en veut plus !), quatre cahiers scolaires de cours de l'an passé, une lampe (sur Donnons.org), un saladier (non utilisé depuis le dernier Minsgame il y a un an... donc ne sert définitivement pas !), un verre moche, deux assiettes à escargots (?), une grande planche et une poire à jus qui servaient pour le poulet du dimanche... mais devenus végétariens on n'en a plus besoin ! Et pour finir mon sac au crochet esprit G.Darel que j'avais fait moi-même il y a 4 ans et que bien sûr je n'utilise JAMAIS, je le gardais pour dire je l'ai fait, il était coincé dans un tiroir sous le lit... et voilà un tiroir de vide ! 
Tous les objets en bon état seront mis sur Donnons.org, partiront à la Ressourcerie du 14ème ou seront donnés à mes amis les biffins.

Pour aujourd'hui le 21... je vous l'ai dit non ? JE GALERE !

mercredi 16 novembre 2016

16*11*Sur mes étagères


Il parait que mes étagères ressemblent à celles de l'antre d'une sorcière !
C'est sûr qu'à force de tout vouloir faire soi-même, on obtient des bocaux aux mélanges bizarres... mais c'est tout simplement du vinaigre aux écorces (mon produit ménager), un macérât de feuilles de menthe (pour un futur savon) et la lessive pour le mois.

Et puis le Minsgame continue :
Hier le 15 j'ai jeté et donné quinze paires de chaussettes ou trop usées ou trop petites ou aux motifs trop enfantins (mes garçons à 15-20 ans revendiquent des chaussettes unies noires ou blanches !)
Aujourd'hui le 16 il y a sept crayons de couleur jamais utilisés depuis six ans au moins (je les donne à la voisine pour les centres de loisirs) et suite à un é-nième tri dans ma pharmacie je rajoute neuf médicaments et produits qu'on n'utilisera plus (traitements ponctuels terminés et produits périmés qui repartent à la pharmacie).

lundi 14 novembre 2016

14*11*Minsgame 2016


En novembre je tente un nouveau défi Minsgame qui consiste à me séparer d'un objet le 1er du mois, de deux objets le 2 du mois,de trois objets le 3 du mois... et ainsi de suite jusqu'au 30 novembre, soit 465 objets à donner, ou vendre, ou jeter si vraiment en trop mauvais état. 
J'aime l'idée de faire ce défi pendant le mois précédent la folie consommatrice des fêtes de fin d'année. Les notions d'une consommation différente et d'une possession plus réfléchie prennent alors tous leurs sens.

Voici l'inventaire en photo de mes 39 objets à trouver pour ces trois derniers jours (12+13+14) : je continue à ramasser des bricoles, j'ai refait un petit tour dans ma boite à couture, mon mari a trié quelques câbles, j'ai obligé mon fils aîné à me trouver six bricoles dans sa chambre... d'où les trois briquets vides ! 
Je vais pouvoir faire un lot mercerie à donner, un lot "petit électronique" à donner aussi, il y a quelques cosmétiques que je n'utilise plus et que ma voisine va prendre, quelques petits objets que je vais déposer à la Ressourcerie, et puis une petite dizaine d'articles qui malheureusement vont partir à la poubelle, car plus utilisables et en mauvais état.
C'était mon petit bazar du jour... 



vendredi 11 novembre 2016

11*11*Minsgame 2016


En novembre je tente un nouveau défi Minsgame qui consiste à me séparer d'un objet le 1er du mois, de deux objets le 2 du mois,de trois objets le 3 du mois... et ainsi de suite jusqu'au 30 novembre, soit 465 objets à donner, ou vendre, ou jeter si vraiment en trop mauvais état. 
J'aime l'idée de faire ce défi pendant le mois précédent la folie consommatrice des fêtes de fin d'année. Les notions d'une consommation différente et d'une possession plus réfléchie prennent alors tous leurs sens.
*
Entre le 9, 10 et aujourd'hui 11 novembre j'ai dû trouver 9+10+11= 30 objets à donner.
Et bien il n'y a que des bêtises, qui traînaient dans quelques tiroirs, sur les bureaux... et pourtant c'est plutôt rangé chez moi ! 
En vrac : Six personnages de crèche, cinq livres, deux marque-pages (en fait j'utilise des tickets de métro), une paire de lacets, un jeu, deux ustensiles de cuisine, un tampon encreur, une flasque, trois stylos, un bouchon esseulé... et puis aussi comme on peut le voir sur la photo une paire d'aiguilles à tricoter, trois jouets dont le fameux Woody (et mes garçons n'ont même jamais été grands fans donc je ne sais pas pourquoi je l'ai gardé lors du dernier MINSGAME), et pour finir trois normographes datant de mes études (23 ans !)
 Tout étant en bon état, je vais les donner sur donnons.org ou bien j'irai les déposer à la ressourcerie.

mardi 8 novembre 2016

8*11*Minsgame 2016


En novembre je tente un nouveau défi Minsgame qui consiste à me séparer d'un objet le 1er du mois, de deux objets le 2 du mois,de trois objets le 3 du mois... et ainsi de suite jusqu'au 30 novembre, soit 465 objets à donner, ou vendre, ou jeter si vraiment en trop mauvais état. 
J'aime l'idée de faire ce défi pendant le mois précédent la folie consommatrice des fêtes de fin d'année. Les notions d'une consommation différente et d'une possession plus réfléchie prennent alors tous leurs sens.

Hier le 7 je me suis séparée d'un tablier trop petit (à la benne à vêtements), de deux calculatrices (sur donnons.org), et de 4 bouts d'objets mystère qui trainaient dans la chambre de mon aîné (pas le choix à la poubelle).
Aujourd'hui le 8 novembre je dois me séparer de huit objets :
 Quand on commence à désencombrer son intérieur, à faire un tri approfondi et réfléchi de ses objets, rien n'est pire que de recevoir des objets dont on ne veut pas ! Je pourrais refuser... mais parfois c'est difficile... voici donc un plumier et son contenu (mes 8 objets du jour) qui ne me servent strictement à rien, mais qu'un ami qui fait des débarras (et sachant que j'aime la brocante) a tenu à me donner il y a quelques semaines. Comme ça partait vraiment d'une bonne intention je n'ai pu que l'accepter... mais tant pis je m'en sépare au lieu de les laisser au fin fond d'un tiroir !

lundi 7 novembre 2016

7*11*Le savon du lundi


Ma nouvelle passion : la saponification à froid et tous les lundis, pour bien commencer la semaine, je tente une nouvelle recette !

Je vous montre ceux de lundi dernier (ils ne sont pas tous sur la photo) : mélange d'huile d'olive, huile de coco, huile de ricin, huile de colza et huile essentielle de lavande. Ils sentent bons... mais je ne suis pas certaine que l'odeur restera. Mon démoulage, même après 48h n'était pas parfait, mais en les recoupant et avec les chutes en raclant bien le moule j'ai pu faire deux boules de savon à la main... je me demande si ce sera pratique... à suivre.
Aujourd'hui ceux que je vais faire seront à base de coco et fleur d'oranger... à suivre aussi.
Puis hier j'ai ENFIN pu essayer un des premiers savons que j'ai fait il y a quatre semaines, celui avec de la poudre d'orange séchée. Je rappelle qu'il faut une cure (attente au sec et à l'abri de la lumière : les miens sont au grenier) d'un minimum de quatre semaines après la saponification des savons. Bref jamais je ne me suis autant savonnée pendant une douche qu'hier... parce que la douceur et le crémeux de MON savon... Waouh ! Il n'a pas d'odeur particulière, je n'avais pas rajouté de parfum, à part une odeur de propre absolument parfaite, il m'a laissée une peau douce et qui ne tiraillait pas du tout après... je suis totalement conquise ! J'en ai offert un à ma belle-soeur, j'attends son avis. Quand à mon mari qui l'a aussi testé, il ADORE ! (Mon homme est parfait il est toujours partant pour toutes mes nouvelles expériences !)
*
Mon Minsgame de novembre continue :
Le 5 novembre j'ai donné cinq vêtements des garçons (devenus trop petits).
Hier le 6 novembre il y a eu une housse de couette qui s'est déchirée au lavage (elle avait 15 ans quand même !), quatre équipements de boxe Thai qui ne servent plus et ne serviront plus jamais (mon fils ne fait plus que de la boxe anglaise), et un manteau de fourrure m'appartenant depuis plus d'une douzaine d'années... et porté deux fois au tout début. Je ne porte plus depuis quelques années et ne porterai plus JAMAIS de la fourrure (il n'est jamais trop tard pour avoir des prises de conscience...), alors je l'ai mis sur donnons.org . 

vendredi 4 novembre 2016

4*11*Minsgame 2016


En novembre je tente un nouveau défi Minsgame qui consiste à me séparer d'un objet le 1er du mois, de deux objets le 2 du mois,de trois objets le 3 du mois... et ainsi de suite jusqu'au 30 novembre, soit 465 objets à donner, ou vendre, ou jeter si vraiment en trop mauvais état. 
J'aime l'idée de faire ce défi pendant le mois précédent la folie consommatrice des fêtes de fin d'année. Les notions d'une consommation différente et d'une possession plus réfléchie prennent alors tous leurs sens.

Hier le 3 novembre j'ai donné trois vêtements de mes jumeaux datant de l'hiver dernier et trop petits cette année.
Aujourd'hui le 4 novembre il y a encore trois vêtements et cette couverture en état lamentable ! Pour tout vous dire il m'a fallu négocier avec un de mes fils, car c'est sa couverture "doudou" (elle a donc 15 ans); elle vient d'Inde, offerte quand il était tout petit et n'a jamais quitté son lit, au départ comme doudou et depuis quelques années en tant que couverture d'appoint. Régulièrement elle passe à la machine, mais elle a atteint un stade critique et il y a de fortes chances qu'elle en ressorte en lambeaux ! 
Bref, j'ai pensé qu'il était temps de s'en séparer, aucun intérêt à la garder, même en souvenir ! Si on s'écoutait presque chaque objet est souvenir d'un moment ou d'une personne... mon fils a compris qu'il en avait d'autres plus jolis à conserver. C'est un des atouts de ce défi (après en avoir fait trois de suite !) : aller plus loin dans notre réflexion sur notre rapport affectif à l'objet.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...